Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Anne

J'adore le punchneedle et comme j'ai fait un atelier récemment au club, j'ai préparé un article pour vous montrer le matériel et la technique dans un petit tuto. Ca vous dit ?

Commençons par le matériel : je ne vais pas lister tout ce qui existe dans ce domaine, simplement ce que j'utilise personnellement (c'est testé et approuvé, donc).

Je me sers de l'appareil Clover dont la taille et la forme sont particulièrement maniables (plus que l'appareil de longue taille d'une autre marque, testé aussi). De plus, les notices d'explication sont hyper détaillées, comme toujours chez Clover.

Tuto punchneedle (1) : le matériel

Cet appareil est vendu avec une aiguille prévue pour trois brins de fil. Or je brode avec de la laine Lana, qui est plus épaisse qu'un fil de coton à broder. Donc l'aiguille prévue pour trois fils va très bien.

Si vous perdez, abimez ou cassez vos aiguilles, elles se vendent à part. De même, les enfile-aiguille sont vendus à part (c'est une bonne chose car leur longueur et leur finesse les rendent un peu fragiles).

Tuto punchneedle (1) : le matériel

Le tout vient de chez La Couserie Créative.

Ensuite, il faut une toile spéciale, moitié coton, moitié synthétique (indispensable, sinon la boucle se défait). On en trouve en France chez l'Atelier de Barbara.

Enfin, le fil : la plupart des modèles sont prévus pour être brodés avec du coton mouliné, soit du DMC, soit du coton dégradé. Cela présente selon moi deux inconvénients de taille :

- il faut faire des aiguillées de 2 ou 3 brins, donc les diviser et arrêter son fil régulièrement : cela fait perdre beaucoup de temps (et mon temps est précieux)

- cela coûte un pied (et je tiens à mes pieds). On consomme beaucoup de fil avec le punchneedle !

J'ai donc opté pour ma laine préf' de préf', l'italienne Lana d'Aurifil. Je l'utilise aussi pour broder les appliqués de lainage et même, pour broder des samplers anciens. Elle est composée de 50% laine, 50% acrylique, ce qui la rend plus douce et beaucoup moins cassante que d'autres marques en 100% laine. Il suffit de dévider la bobine en brodant, sans couper le fil ou presque (seulement quand on a fini un motif ou une zone). Ca va super vite !

Tuto punchneedle (1) : le matériel

Elle se trouve en deux tailles de bobines : les petites font 50 m, les grandes 350 m. Les petites sont pratiques pour les couleurs que l'on utilise peu, les grandes, pour les fonds. On en trouve sur les salons, chez Casa Cenina en Italie...

...ou Au Fil d'Emma en France :

Pour pouvoir passer à l'action, il faut un tambour. J'utilise le Clover de 18 cm de diamètre...

Tuto punchneedle (1) : le matériel

... ainsi que les Hoop-la de Susan Bates (Casa Cenina), selon la taille du modèle à broder (ce sont les tambours que j'utilise au quotidien pour le point de croix, dans toutes les tailles).

Le point commun des Susan Bates et des Clover, c'est qu'ils comportent un petit rebord qui conserve le tissu parfaitement tendu. Ceci est capital pour la réussite de votre ouvrage (idem pour le point de croix, d'ailleurs).

Tuto punchneedle (1) : le matériel

Il faut adapter la taille du tambour à la taille du modèle pour éviter de gaspiller du tissu.

Enfin, ce n'est pas indispensable mais c'est quand même plus sûr si votre réalisation en punchneedle n'est pas destinée à être encadrée : la colle. Quelques points au début et en fin de fil solidifient l'ouvrage.

Tuto punchneedle (1) : le matériel

A suivre, le tuto de la technique. On passe à l'action, et vous allez voir, c'est très simple !